29.11.2008

.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Deuxième vue : 29 octobre, hasard ou presque, fresque du même auteur, même personne, même style, meêm crew, mais autre voiture, en l'espace de quelques semaines, l'auteur a donc récidivité semble t-il avec une facilité déconcertante.Une mesure utile pour répondre aux graffitis et non pas lutter, serait d'établir un degré de gravité selon l'endroit et les conséquences potentielles qu'un graffiti occasionne. dans ce cas-ci , 2000 euros seront nécessaires au nettoyage complet de la rame.Les fresque apposées sur certaines portions de murs vraiment très laides pourraient être d'une certiane manière tolérée comme c'est le cas à Nerpeede, culte du graffiti et pas forcément condamné, alors que d'autres s'apparentent effectivement à du vandalisme. En 15 années de lutte contre le graffiti, peu ou pas de solutions ont été apportées par les pouvoirs publics pour répondre au phénomène, ou seul la loi de 2007 semble être une goûtte d'eau dans un océan d'incompréhension.

10:57 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.