29.11.2008

.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir J'ai beau regarder le ciel bleu, penser que demain sera mieux, probalement pour me rassurer, pour ne pas m'enterrer, mais dans le fond, souvent je me dis que rien ne sera vraiment meilleur, le mal reste indécelable, intranscendable, continue à me ronger chaque jour, sans qu'il ne s'efface, l'espoir ou le désespoir, je ne sais pas, je vascille entre les deux sans jamais réllement savoir...

10:58 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.