22.06.2008

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir La vie moderne ne serait qu'une illusion comme une autre, une sorte de vision rapide du monde emplie de conforts futiles voir inutiles, l'humain serait déshumanisé au profit d'une avancée machinéene ou le confort matériel surpasserait le bien être de l'esprit.La chaleur des âmes, du corps et de la pensée seraient substiuée par une série de vices qui n'auraient d'autres buts que de vous égarer. La modernité est ce que chaucun veut en faire, à la fois, décadente ou innovante, elle n'est ni laide, ni jolie, mais dépend avant tout du regard de celui qui la regarde....

15:43 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir L'homme de la modernité n'aurait nullement besoin de boussole pour se diriger, les lignes toutes tracées de son avenir décideraient pour lui . Comme un automate, il marcherait, marcehreait sans jamais s'arrêter et plutôt que de se stresser pour un metro raté, il lui suffirait de se laisser aller, la vie serait bien plus facile, si en chacun de nous, nous voyons le formdiable potentiel bien trop souvent insouspsonné ou plutôt que de s'individualiser, le développement personnel serait favorisé tou ten étant axé sur la solidarité... le potentiel démentiel d'une vie longue, ou finalement on a le temps de prendre le temps, de vivre son temps, sans trop se faire de mauvais sang...

15:43 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Flashback : sorte de retour du passé faisant remonter des événements oubliés à la pensée dont l'utilité en serait de faire évoluer la conscience sur des éléments qui lui échappent.

15:42 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Sur le site propre, le tram 4 version 3000 acquérir en 2005, semble faire la course aux voitures, l'effet de filé des maisons en arrière plan jouxtés au marquage sur le sol renforcent cet effet de vitesse. Idéal pour les personnes à mobilité réduite grâce à un plancher bas, ce petit nouveau accuse néanmoins quelques défaut pratiques, de 10 mètres plus qu'un 7700 pour presque 10 tonnes de plus , il ne comporte qu'un total de 18 places supplémentaires places assises et debout comprises . Malgré la présence de nombreuses main courantes, le couloir central reste peut-être un peu étroit pour le passage des voyageurs, reste sa facilité d'embarquement grâce à son plancher bas. Il reste cependant plus léger qu'un 7900 comportant quant à lui 8 places de plus au total ( données techniques disponibles sur le site Web de la Stib).

15:42 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir
Serions-nous tous des moutons, une seule vie, un seul sens, un grande majorité d'entres eux marcheraient donc sans jamais réfléchir, ou seraient-ils guidé par leur peur. Dirigeant la vie d'une multitude d'individus, la peur n'a rien de rassurant, elle conditionne la plupart des individus, qui bloqués par leur barrières intérieures se limitent eux mêmes à une vie qu'ils ne souhaitent pas mais s'en accommodent, beaucoup ne se réveilleront jamais, ou trop tard ou suite à un drame, leur montrant à quel point la peur domine leur vie, nous marchons tous dans le même sens, mais nous avons le choix, de surmonter nos peur, de choisir notre propre chemin, d'écouter notre fort intérieur, d'oser vivre, car elle est n'est pas infinie.

15:42 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir les Villas de Ganshoren sont constituées d'une série d'immeubles à l'architecture bétonnée typique des années 60, style souvent très carré et massif, à l'aspect démesuré...Mais les cités Villas c'est aussi, un peu de couleurs, sur ces bâtiments qui les rendent atypiques des autres constructions du genre et leur redonnent un brin de vie, c'est aussi une série de petites maisonnettes intégrées à la démesure , un terrain de foot et des espaces de jeux pour les plus jeunes, les cités villas, c'est un peu la villa de la vie en ville.

15:41 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Arts-Loi, filé sur metro arrivant en station, Les voyageurs notamment cette voyageuse apporte la dimension humaine sur un fond filé légèrement indéfini...

15:40 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Précognition, perception précognitive inconsciente qui permettrait dans certains cas de discerner de façon consciente des événement à venir. Déjà vu : bug du cerveau dysfonctionnement un court instant, dont l'information perçue serait d'abord enregistrée par la mémoire avant la conscience, ce qui donnerait l'impression d'avoir déjà vécu un moment. voir pour d'autres, des souvenir de rêves prémonitoires refaisant surface. Et si nous rêvions toute les nuits les événements à venir de notre propre vie ? Et si, et si,... nous laissions une part de mystère...

15:39 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Précognition, perception précognitive inconsciente qui permettrait dans certains cas de discerner de façon consciente des événement à venir. Déjà vu : bug du cerveau dysfonctionnement un court instant, dont l'information perçue serait d'abord enregistrée par la mémoire avant la conscience, ce qui donnerait l'impression d'avoir déjà vécu un moment. voir pour d'autres, des souvenir de rêves prémonitoires refaisant surface. Et si nous rêvions toute les nuits les événements à venir de notre propre vie ? Et si, et si,... nous laissions une part de mystère...

15:39 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Sur le bitume brisé, j'attendais ce ptit tram tiste et brimé, qui j'espère avec les années est devenu bien coloré. Oh oui, oh oui, je l'attendais, ce joli ptit tram tout coloré; J'attendais, j'attendais, mais jamais jamais, il ne venait, ni ne revenait, ni me voyait. Je le voyais au loin, courais, courais, à toujours trop m'en éloigner, sans comprendre qu'à pieds, j'usais de jours en jours, un peu plus mes petits pieds. Alors dans mon joli tram grisé, je pris les traits de la modernité, rectifiai les erreurs du passé, pour être enfin modernisé et être bien plus décidé à le rattraper. Mais il est loin ce pays ensoleillé, sans doute trop loin de mon pays grisé, et plus les arrêts avancent, plus il semble s'en éloigner, sans que je puisse y changer. Et, jamais, au grand jamais, je ne reverrai sans doute ce beau pays tout coloré.

15:37 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Arts & Loi, dans le metro, 08h07, en allant au boulot, sous mes airs de gentil gogo, je ne suis qu'un sacré salaud. Pensées tantôt dépressives, tantôt expressives, c'est tjrs à toi que je pense, sans que jamais rien ne se panse. Je me sens sans défense, face à ce mal étrange, qui trop souvent me dérange. Je ne suis ni bien, ni vilain, mais souvent bien humain, en restant malgré tout serein, espérant mieux demain. Face aux regards sans vie, insipides, intrépides, ou limpides, aux regards insouciants, bien heureux, bien chaleureux, les pensées volatiles, le visage grisé et souvent décidé je m'en vais travailler. Quant au soir en rentrant du boulot, sous mes air de gogo, dans mes pensées de salaud, faut un sacré culot, de rester un gentil salaud. Et sans ce mal, qui me rend mal, j'aurais sans doute bien plus le moral. Dans ce train de la vie qui n'est pas infinie, ne juge pas sans savoir si celui ci ne va pas bien, car toi aussi, ça peut t'arriver demain, de ne plus être bien dans ton quotidien...

15:36 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Mai 2008, vue d'une partie de l'espace Gaucheret, dont notamment cet immeuble d'habitation, l'un des premiers à avoir fleuri dans ce quartier longtemps délaissé, un peu sur la droite la tour Ellipse nouvelle venue, sur la gauche les voies et les quais de la gare du Nord, et tout au loin perdue dans la masse, la tour Coven Garden munie de son nouvel éclairage de nuit.

15:32 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Le 92 file sur l'avenue Brugmann, cette ligne a revu l'apparition des anciens trams PCC 7800 de 1973 remplacés progressivement par les trams 2000 attribués actuellement sur d'autres lignes.. Ils possèdent deux cabines de pilotage, et sont donc bidirectionnels, spécialement conçus pour la ligne du pré-metro Rogier terminant en cul de sac. Ils trouvent leur origine dans la série 7500 créée en 1962.. Utilisés par plusieurs générations de Bruxellois ces trams au planché haut, ont un charme, une ligne, un aspect fonctionnel et un confort que les trams actuels ont du mal a égalé encore maintenant. A quand un nouveau tram au look rétro ? retrouvant tout ce qui fait la durée de vie exceptionnel de ce fameux PCC 7800...

15:31 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Droit dans le mur - face au mur - faire le mur - au pied du mur - Parfois sans qu'on le veuille vraiment on se sent aller droit dans le mur, on aimerait qu'il en soit autrement, mais il n'en n'est pas, alors comme un fantôme, un être transmurcide, on aimerait éviter le mur, et se dire que finalement même en allant droit dans le mur, il y'a peut-être une solution, une porte de sortie pour chaque soucis de la vie. Petite ruelle près de la rue Fossé au Loups, janvier 2005.

15:26 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Chaussée d'Anvers, un bus arrive à l'arrêt, il fait doux ce soir là, et l'air, la sensation intense de regarder la nuit s'éveiller au bruits urbains laisse une sensation, un sentiment de plénitude et de bien être inoubliable...

15:25 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Que fait-on avec nos finances? Nous construisons la Belgique de demain, mais ou va la Belgique de demain ? ceci dit l'état a vendu la tour et la loue actuellement )à un prix exorbitant, qu'il ne vaut mieux pas savoir, un comble pour les finances, non ? Le complexe de la tour des finances a bien évolué depuis ses premières transformations en 2004, d'une nouvelle robe lui donnant un petit air de Tour du Midi, une petite, petite sœur s'est érigée à la place des anciens blogs de bétons se trouvant face à la tour...Les allées sont larges, les lampadaires design, et le lieu un peu désert la nuit mais qu'importe, il fait bon s'y promener. Le complexe de l'esplanade est lui toujours en cours de rénovation, il faudra encore patienter quelques mois ou quelques années avant que ce superbe complexe soit entièrement rénové...

15:25 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Nouveau metro M6 ou Boa, inauguré en juin 2007 a été mis en circulation en septembre de la même année. Très beau design extérieur relativement sobre, légèrement rétro avec sa ligne un peu carrée. Ces rames ont la particularité d'être reliées entre elles par des soufflets laissant au voyageurs une grande liberté de mouvement, la sensation d'espace y est très présente. Une partie des banquettes disposées en vis à vis feront étroitement penser au metro londonien ou New-yorkais. l'espace intérieur est bien aménagé avec des mains courantes judicieusement placées, seul petit regret un signal de porte strident tjrs trop bruyant, ainsi qu'une voix robotique au décibels trop élevée, faisant double emploi avec l'indicateur visuel de station.

15:23 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Le voilà bientôt presque finalisé le petit Manhattan commencé il y'a près de 30 ans, la perspective du Boulevard Albert II prend tout son sens avec la construction de la tour Zénith ( bureau parisien SCEAU et bureau belge CERAU) pour clôturer le Boulevard Albert II, faisant également la cohésion avec le parc Gaucheret. Il y'a 10 ou 15 ans la moitié de ses tours n'existaient pas, si la Bruxellisation sauvages des années 60 a quelques peu défiguré le paysage bruxellois, la construction des tour du quartier Nord est quand à elle une véritable réussite... La nuit quartier plutôt désert, le jour coin plutôt animé pour travailleurs éclairés...

15:19 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

P