22.06.2008

 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir Sur le bitume brisé, j'attendais ce ptit tram tiste et brimé, qui j'espère avec les années est devenu bien coloré. Oh oui, oh oui, je l'attendais, ce joli ptit tram tout coloré; J'attendais, j'attendais, mais jamais jamais, il ne venait, ni ne revenait, ni me voyait. Je le voyais au loin, courais, courais, à toujours trop m'en éloigner, sans comprendre qu'à pieds, j'usais de jours en jours, un peu plus mes petits pieds. Alors dans mon joli tram grisé, je pris les traits de la modernité, rectifiai les erreurs du passé, pour être enfin modernisé et être bien plus décidé à le rattraper. Mais il est loin ce pays ensoleillé, sans doute trop loin de mon pays grisé, et plus les arrêts avancent, plus il semble s'en éloigner, sans que je puisse y changer. Et, jamais, au grand jamais, je ne reverrai sans doute ce beau pays tout coloré.

15:37 Écrit par fu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.